à chacun son Maroc

à chacun son Maroc

SMARA carnet de route - Michel Vieuchange

tout de même une bien étrange (et dramatique) aventure ..... un peu "perchée"

 

smara51VJSER82WL._SX313_BO1204203200_.jpg

 

 

 

 

 

"Arthur Rimbaud (celui du Harrar) et la petite Isabelle Eberhardt avaient un frère et nous l'avions oublié ! Michel Vieuchange, dont les carnets furent publiés en 1932. soit deux ans avant sa mort survenue à l'issue d'un voyage insensé au cœur des solitudes mauritaniennes, est eu effet de ces poètes de l'errance dont le dernier mot et l'accomplissement ultime obéissent à la
seule injonction du désert. Et pourtant Smara, récit parfaitement météorique, avait été salué à sa sortie par quelques admirateurs considérables : Paul Claudel, Louis Massignon, Émile Benveniste - et le jeune Théodore Monod. Paul Bowles, préfacier de l'édition anglaise de l'ouvrage,
aimait à dire que sa lecture l'avait marqué pour la vie " Smara : pèlerinage monstrueux au royaume de Nulle Part ! Voilà plus d'un demi-siècle que j'ai lu ce livre, et j'ai encore exactement en mémoire les péripéties de cette partie d'échecs qui se joue sous nos yeux entre Vieuchange et son destin. "
Jamais en notre langue le désert n'avait été raconté, célébré avec cette âpreté, cette violence - et cette poésie"

 

(mélange de 4° de couverture)



21/03/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres